Les pommes de terres ont la patate

La pomme de terre se sent chez elle dans chaque cuisine et peut être préparée de façon surprenante, moderne et rapide.  

C’est en substance le message de la campagne menée par la VLAM, mettant en avant un des ingrédients de base de notre cuisine flamande auprès d’un public plutôt jeune, peu enclin à consommer souvent des pommes de terres. Des plats traditionnels de grand-mère, des préparations banales, l’épluchage des pommes de terre et un temps de préparation assez long sont, en effet, autant de facteurs les dissuadant d’opter pour ce tubercule classique. 

Pourtant les pommes de terres offrent de nombreuses possibilités culinaires, que ce soit dans des préparations classiques et longues ou d’autres plus rapides, modernes ou même exotiques. L’avantage de la pomme de terre par rapport au riz ou aux pâtes, est sa plus grande teneur en fibres et le fait qu’elle contienne de la vitamine C.

Le message semble passer auprès des jeunes adultes et familles flamandes. Une étude de consommateurs (Source : GfK Belgium) révèle que la consommation de pommes de terres chez les < de 40 ans reste stable depuis quelques années.

En outre, le Flamand reste très attaché aux féculents pour accompagner ses plats, en privilégiant de loin les pommes de terre, suivis du pain, du riz et des pâtes.

Enfin, notons que le Flamand achète principalement des pommes de terre belges, même si cela ne doit pas nécessairement être des Bintje, Charlotte ou Nicola. L’année dernière, les autres variétés représentaient déjà 54 % du volume d’achat. 

Source: VLAM