Les associations de la nature veulent une sensibilisation et une réduction du bétail

Selon Natuurpunt et Bond Beter Leefmilieu, les associations de la nature se réjouissent de la nouvelle campagne de sensibilisation du secteur agricole en matière de bonnes pratiques de fertilisation, mais il est impératif de poursuivre simultanément le débat sur la réduction du bétail.

Une nouvelle campagne de sensibilisation a été lancée lundi pour conscientiser les agriculteurs à une fertilisation raisonnée.  Ceci est nécessaire afin d’améliorer la qualité de l’eau de manière à répondre aux normes.

"Dans le cadre du dernier plan d’action lisier, nous demandons un effort supplémentaire aux agriculteurs et en appelons à leur responsabilité », dit Freek Verdonckt (Natuurpunt).  « Il est bon que le secteur agricole porte cette responsabilité car un épandage correct de fertilisants contribuera à une amélioration de la qualité de l’eau ».  Pourtant, les organisations doutent que ceci suffise pour atteindre les objectifs européens en matière de qualité d’eau.

Natuurpunt et BBL souhaitent donc poursuivre, en parallèle, les discussions sur une réduction du bétail, telles que celles menées aux Pays-Bas. "Si, après vingt ans et cinq plans lisier, on s’éloigne de plus en plus des objectifs, c’est qu’on ne peut plus continuer à éluder la recherche de solutions du côté de la production », dit Verdonckt. « Le problème des fertilisants est en corrélation directe avec la quantité de lisier produite, et par conséquent le nombre d’animaux.  Il faut donc réduire ce nombre de façon réfléchie, afin d’attaquer le problème à la source. » 

Source: Belga