Restez au courant de Bionews

Existe-t-il une saine alternative au sucre ?

Depuis quelques années, notre consommation de sucre est dans le collimateur. A raison d'ailleurs. La prophétie inquiétante des scientifiques de la santé qu'une épidémie de diabète guette le monde occidental (à cause de notre consommation excessive de sucres et de graisses et de notre régime alimentaire trop peu diversifié), et la problématique gravissime de l'obésité font partie des menaces majeures qui pèsent sur la santé du monde occidental.

Le sucre caché

La popularité des sucreries et des limonades, et la consommation concomitante de quantités effrayantes de sucre ne sont qu'une partie du problème. Nous constatons en outre que de nombreuses industries alimentaires ajoutent du sucre en cachette dans des aliments prêts à l'emploi, là où nous ne les attendons pas : sauce tomate, ketchup, céréales de petit-déjeuner, potages en conserve, cornichons au vinaigre… Non seulement les gens mangent trop de sucre au quotidien, mais ils ne s'en rendent souvent même pas compte.

Assuétude

Le témoignage d'un ménage flamand, lors d'un documentaire présenté au programme d'actualités de la VRT (Panorama), est édifiant. Cette famille avait décidé de ne pas manger de sucre pendant trois semaines et a constaté à quel point c'était difficile, mais aussi quels en étaient les autres effets. Il s'agissait vraiment d'une espèce de dépendance au sucre. Par-dessus le marché, ils devaient faire extrêmement attention à ne pas consommer d'aliments contenant du sucre. Ce faisant, ils ont bien vite constaté qu'ils se sentaient mieux et que leur sommeil s'améliorait sensiblement. Le reportage, qui traitait également de l'édulcorant stévia (voir plus loin), est visible sur www.canvas.be/video_overzicht/62052.

Limonades, jus de fruits et boissons pour le sport

Le danger des boissons sucrées comme les limonades, les jus de fruits et certaines boissons pour le sport est que notre organisme absorbe beaucoup de calories cachées sans s'en apercevoir. En effet, le pain, les pâtes et les fruits contiennent également des sucres. Pourquoi est-ce tellement pire dans des boissons ? Lorsque nous mangeons du pain par exemple, sa digestion dans l'estomac prend facilement quelques heures, et les sucres ne parviennent que progressivement dans le sang. Par contre, les boissons sucrées traversent très vite l'estomac et le sucre est très rapidement absorbé dans le sang. En outre, notre corps ne donnera pas de signe de satiété, et notre appétit reste aussi grand malgré l'apport énorme de sucre et de calories. C'est pourquoi les limonades, les jus de fruits et certaines boissons pour le sport font vraiment grossir.

 

On le sait pour les limonades, mais c'est moins connu du public pour les jus de fruits. Ceux-ci ne sont donc jamais une bonne alternative pour les fruits entiers. En effet, la consommation de fruits apporte également une bonne dose de fibres, absentes dans les jus. Les fibres créent une sensation de satiété, ce qui limite spontanément les apports en sucre.

Le problème du sucre blanc

Le problème avec le sucre blanc ordinaire (provenant généralement de betteraves sucrières) est qu'il est raffiné et ne contient rien d'autre que du saccharose, l'association d'une molécule de glucose et de fructose.

Le produit est en outre raffiné à l'extrême. Le composé édulcorant de la betterave est privé de toutes les substances naturelles qui l'accompagnent. La transformation du sucre en énergie dans notre organisme s'effectue à l'aide d'enzymes. A leur tour, ces enzymes ont besoin de minéraux et de vitamines pour fonctionner convenablement. Et précisément les vitamines et minéraux sont éliminés dans le sucre blanc, ce qui provoque une surcharge de notre organisme. Nous devons décevoir ceux qui pensent que le sucre de canne est meilleur : ce n'est guère le cas.

Les alternatives contiennent elles aussi du glucose et du fructose

De même, les alternatives au sucre blanc contiennent généralement du glucose et du fructose, et n'apportent dès lors qu'un avantage limité. Mais elles ont bel et bien un avantage car, en plus du glucose et du fructose, elles contiennent des vitamines et des minéraux utiles. Leur index glycémique est en outre plus faible : elles sont moins rapidement absorbées par le sang, et provoquent donc des pics glycémiques moins violents. Ce que d'aucuns considèrent comme plus sain et rassasiant.

Quelques alternatives plus saines

La feuille de la stévia

Au cours des dernières années, la stévia a été généralement accueillie à bras ouverts parce qu'il s'agit d'un édulcorant naturel, sans apport calorique. La feuille séchée et pulvérisée de la plante sud-américaine a un pouvoir sucrant 300 fois supérieur au sucre. En outre, elle ne contient pas de fructose, pas de calories, et son index glycémique est zéro. Attention : veillez à choisir la feuille entière ou séchée et en poudre. En effet, la forme raffinée de la stévia, que l'on trouve aussi dans les grandes surfaces, n'a pas d'autre avantage que d'être pauvre en calories.

Le sucre de fleur de cocotier

Le sucre de fleur de cocotier, sucre de palme de coco ou gula java, est un sucre naturel, avec un goût semblable au caramel. Il est préparé à partir du nectar de fleurs du cocotier, possède un faible index glycémique et est bourré de minéraux, de vitamines et d'acides aminés.

Le miel

Pour le miel, tout dépend de la quantité utilisée. En effet, le miel lui aussi contient au moins 50% de fructose. Pourtant, le miel utilisé en quantité modérée est bel et bien une saine alternative au sucre. Le miel contient des enzymes utiles (s'il n'a pas été chauffé au-delà de 40°C), et nombre de vitamines, minéraux, acides aminés et antioxydants.

Le sirop d'érable

Le sirop d'érable est confectionné à partir de la sève de certaines espèces d'érable. La sève s'écoule directement de l'arbre et est ensuite réduite à la consistance d'un liquide sirupeux brunâtre. Des études montrent que le sirop d'érable contient plusieurs substances favorables à la santé comme des oligo-éléments tels que le zinc et le manganèse, et aussi des antioxydants. L'index glycémique du sirop d'érable est inférieur à celui du sucre, mais il apporte beaucoup de calories, de sorte qu'il faut limiter sa consommation.

Une illusion comme alternative

L'emploi de cannelle ou de vanille dans les préparations sucrées permet de réduire la quantité de sucre ou d'édulcorant nécessaire. Non seulement la cannelle et la vanille ajoutent de la saveur à vos plats, mais elles réduisent aussi leur teneur en sucre et donc leur apport calorique.