Restez au courant de Bionews

La Commission Européenne envisage des règles plus sévères pour le bio

Pour protéger la crédibilité de l’alimentation biologique, Bruxelles veut adopter des nouvelles lois et règles. C’est ce qu’a révélé l’hebdomadaire allemand Der Spiegel sur la base d’un document interne de la Commission. Cette dernière envisagerait d'obliger les producteurs et transformateurs à garantir que leurs produits ne contiennent pas des résidus de pesticide.

Cette règle pourrait avoir des conséquences lourdes pour le secteur de l'alimentation biologique. Jusqu' aujourd’hui, le contrôle conduit à certifier une méthode d’agriculture et non, un produit issu de cette méthode agricole.  En assortissant la certification et le contrôle à une obligation de résultat sur le produit final, on menace fortement le développement de la filière biologique. Les résultats d’analyses de produits bio en laboratoire montrent qu'il arrive qu'on retrouve des résidus dans les produits bio mais cela reste très très marginal. Il est donc complètement démesuré d'envisager une garantie totale, donc des analyses sur tous les produits car les coûts seraient démesurés devant le résultat à en attendre. Des experts de la filière bio ont déjà réagi en disant que Bruxelles n’établit pas les bonnes priorités et qu’une telle décision pourrait nuire fortement au développement du secteur avec des effets dramatiques pour l'évolution vers une agriculture plus saine et durable en Europe.