Une autre approche du contrôle et de la certification du bio

Dans la proposition de la Commission Européenne, rendue publique fin mars 2014, un chapitre important est consacré à une nouvelle approche de la certification bio en Europe. Changements envisagés...

Le but est de mieux utiliser les moyens disponibles pour le contrôle et la certification en portant plus d’attention aux risques réels de fraude et aux dérogations au règlement. La charge administrative liée à la certification devrait être diminuée et les contrôles chez les détaillants doivent augmentés.

La proposition de supprimer l’obligation d’un contrôle au moins une fois par an est discutée et controversée. Les autorités européennes veulent de leur côté plus de contrôles basé sur l’analyse des risques.

Une autre volonté européenne est d’harmoniser les règles de certification bio, ce qui est ambitieux car il y a aujourd’hui plus de 70 autorités en Europe chargées de cette mission.