Restez au courant de Bionews

Développer la bio en impliquant les collectivités

Dans le sud-ouest de la France, on a trouvé une solution pour intéresser les collectivités au développement de la bio. Le label Territoire Bio Engagé leur est décerné à leur demande lorsque la SAU Bio a atteint 6% ou bien si le service de restauration utilise au moins 20% d’ingrédients bio. Cet outil est mis à disposition des communes pour valoriser leur engagement bio sur leur territoire.

"Territoire Bio Engagé"

Car le label est assorti d’un kit de communication prêt à l’emploi pour expliquer la démarche en direction des différents publics et des partenaires. Entre autres, il rappelle les avantages de la bio pour l’environnement, la santé et la vitalité économique des territoires. Egalement, de façon encore plus visible, des panneaux normalisés sont prévus pour les entrées de communes. Ainsi, chacun peut réaliser que la bio, ce n’est pas seulement au magasin mais aussi dans les champs tout près de chez lui.

territoire bio engagé

"Une dynamique locale"

Pour Jérôme Cinel, le directeur d’Arbio Aquitaine, l’association interprofessionnelle bio régionale créatrice de ce concept, prévu dès le départ pour être transposé dans d’autres régions moyennant un contrat de concession : « Territoire Bio Engagé et les panneaux aux entrées des communes génère une dynamique localement. Cela créée des débats entre agriculteurs conventionnels et bio et les communes sont motivées pour faire plus, par exemple certaines réfléchissent à l’acquisition de foncier pour installer des maraîchers ou bien augmente la part de bio dans leur cantine »

L'exemple d'Arjuzanx

Pierre Darmanté est maire d’Arjuzanx, une petite commune des Landes qui figure parmi les premières lauréates pour ses 17% de SAU bio. Il confirme l’analyse. « Notre village a une superficie de 3000 hectares dont 75% en réserve naturelle avec 30000 grues qui hivernent chaque année. Nous avons un plan d’urbanisme innovant, axé sur des critères très environnementaux : protection de l’environnement, énergies renouvelables, suppression des pesticides sur les espaces verts. Territoire Bio Engagé va dans le sens de notre démarche et valorise l’image du village sur les aspects touristiques » Depuis, dans ce bourg de 200 habitants, un marché bio a été créé, de même qu’une AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne) qui a 50 adhérents abonnés aux paniers de produits bio. La commune a mis un hectare à disposition de l’AMAP pour la plantation d’un verger et Pierre Darmanté constate que toutes les communes voisines aspirent à pouvoir elles-aussi arborer les panneaux Territoire Bio Engagé.

30 communes labellisées en 2 ans

Aujourd’hui, entre Aquitaine et Midi-Pyrénées qui vient de se lancer, c’est près de 30 communes qui ont été labellisées en 2 ans et d’autres travaillent à l’être comme par ex, la Communauté Urbaine de Bordeaux. De plus le plan bio régional des 2 régions a prévu de soutenir ce dispositif. D’autres régions françaises sont en réflexion. Par la suite, chaque commune est réévaluée chaque année pour vérifier que les critères sont toujours satisfaits.

Toute la démarche sur www.biosudouest.com

burgemeesters territoire bio engage